Vos questions sont entre de bonnes mains

Améliorer sa culture générale

Partager
Envoyer par email
Homme tient pile de livres

Beaucoup de personnes aimeraient « briller en société » pour se sentir mieux. Même si l'expression semble tomber en désuétude, améliorer sa culture générale est aussi important pour un dîner avec des amis que pour un dîner d'affaires.

Il arrive toujours un moment où l'on entend quelqu'un évoquer un sujet sur lequel on se sent pauvre en connaissances et notre manque de confiance en soi peut alors ressurgir et nous rendre encore plus complexé.

La culture générale, c'est quoi au juste ?

De l'apprentissage à l'utilisation des connaissances

On pourrait considérer la culture générale comme un ensemble de connaissances relatives à des sujets très variés : littéraires, artistiques, philosophiques, politiques, géographiques, historiques, scientifiques, économiques...

Considérons toutefois qu'elle n'est pas un amalgame de connaissances apprises sur le bout des doigts et dont on ne sait que faire. Au contraire, l'esprit brillant saura ressortir, à bon escient, la connaissance appropriée, sur le sujet idoine, au moment opportun !

Laissons parler Malraux : « La culture générale c'est ce qui reste quand on a tout oublié ».

Un impératif : l'envie d'apprendre !

Que faire des personnes qui n'ont jamais eu de culture générale ? C'est le cas de celles qui n'ont pas fait d'études mais souhaitent aujourd'hui améliorer leur culture générale.

Bien évidemment, certaines personnes se contentent de ce qu'elles ont et n'ont pas franchement envie d'apprendre ou n'en ont pas le temps.

Intéressons-nous donc à celles qui veulent améliorer cette fameuse culture générale. Étudiants, salariés souhaitant postuler dans d'autres postes, personnes souhaitant rencontrer des amis autour d'un repas... il arrive toujours un moment où l'on peut avoir besoin de « se refaire » une bonne culture générale !

Les bons ingrédients pour améliorer sa culture générale sont :

  • Avoir envie d'apprendre.
  • S'intéresser à tout : voir des expositions, lire la presse, écouter les actualités, chercher des informations sur internet, (re)lire ses auteurs classiques... sans négliger les contemporains, etc.
  • Avoir une bonne mémoire : sinon apprendre les techniques pour mieux mémoriser.
  • Oser ! Une fois les livres lus, les films vus, il est toujours motivant d'échanger ses idées sur la question avec d'autres personnes. Outre le fait d'avoir des opinions différentes et d'apprendre à écouter les autres et à respecter leurs goûts, ces échanges permettent également d'ancrer les informations dans notre mémoire.

Les outils pour améliorer sa culture générale

Il existe plusieurs outils permettant d'améliorer sa culture générale, dont certains peuvent être très ludiques :

  • la lecture : romans, journaux d'information, pièces de théâtres, etc. ;
  • les médias : émissions télévisées culturelles, actualités, jeux de culture générale, journaux spécialisés, sites internet dédiés à la culture générale, etc. ;
  • les ouvrages spécifiques : dictionnaires, « quid », etc. ;
  • les jeux de société dédiés à la culture générale ;
  • des techniques de mémorisation comme le mind-mapping.

Conseil : en librairie, la collection « pour les nuls » permet de savoir très vite beaucoup de choses sur un sujet donné, y compris... sur la culture générale !


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
catherine levern

soins psychologiques | c.levern 04 42 80 04 67

Expert

josiane d.

editrice d'info et de conseils santé

Expert

maurice gaillard

psychologue et aide aux victimes | psy_vincennes

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.